Deutsch (DE-CH-AT)English (United Kingdom)

:: Actualités

Richtfest sur le chantier du collège Bel Air à Mulhouse

Mercredi 11 avril en fin de matinée, le Président Charles Buttner, les conseillers généraux de Mulhouse Sud Francis Flury et de Mulhouse Ouest Pierre Freyburger ont assisté à la ‘’Richtfest’’ organisée par les entreprises qui interviennent sur le chantier du futur collège Bel Air de Mulhouse. Une tradition symbolique qui consiste à marquer l'achèvement du gros œuvre et de la charpente d'une construction, de la ‘’protéger’’ et de lui souhaiter longue vie par la pose d'un branchage, ici en l’occurrence un beau un sapin orné d’une couronne et de rubans.

 

A chantier exceptionnel, événement exceptionnel, après les discours, c’est à bord d’une nacelle que Charles Buttner et Francis Flury ont rejoint le sapin accroché sur le faîtage de l’ossature bois , pour dérouler la banderole inaugurale sous les yeux des nombreux invités et participants : maitre-d’œuvre, ouvriers, représentants des entreprises, le principal Jean-Marie Holder, les employés du collège et une délégation du Conseil général.

Pour marquer ce Richtfest, le Président Charles Buttner et Francis Flury en chœur ont lancé ce message ‘’Viel Glék Férs neja collège’’ Bonne chance au nouveau collège….

C’est en 2003 que le Conseil général a décidé de reconstruire le collège qui se trouve sur le site de la Cité Scolaire constituée du lycée Louis Armand et de l’actuel collège.

Des négociations foncières ont été entamées en 2005 avec la Région Alsace pour une nouvelle partition foncière de la cité scolaire, sachant que la Région bénéficiait alors d’une mise à disposition par l’Etat de la quasi-totalité du site. Celles-ci ont abouti, avec l’accord de la Région Alsace, à la cession et au transfert d’une parcelle de 1,6 hectares de l’Etat (propriétaire du site) au profit du Département le 16 novembre 2009.

Démarré en avril 2011, le chantier sous l’égide de l’Agence Kn’L Architecture (LAPERRELLE et KOSCIELSKI) de Rouffach, et les architectes Philippe Koscielski et Eric Ruhlmann à pris son élan.

Le futur établissement donne la part belle au bois, 100 arbres ont été abattus mais seront remplacés, les arbres remarquables étant préservés.

Les quatre bâtiments se développent sous la forme d’un « H », ils sont solidement ancrés sur un rez-de-chaussée en béton (160 pieux en béton ont été mis en place et descendent à 25 mètres) et sont reliés par ‘’un atrium’’ grand hall central, chaque aile du bâtiment ayant une fonction pédagogique bien spécifique.

Une rampe extérieure en pente douce permet de desservir le collège de plain-pied depuis la rue malgré la forte déclivité du terrain, de manière à faciliter l’accès aux personnes à mobilité réduite.

Le projet répond à la norme BBC ( Bâtiment à Basse Consommation d’Energie du Collectif Effinergie) ce qui lui permet de bénéficier d’une subvention de 100 000 € par le Fonds Européen pour le Développement Régional (FEDER)

Charles Buttner a félicité les entreprises et mis en avant le travail des ouvriers ‘’qui oeuvrent durement et par tous les temps’’ et offrent ainsi un bel outil aux futurs élèves.

Francis Flury a assuré que le résultat sera ‘’superbe’’ et qu’il ‘’est un conseiller général heureux’’.

La capacité d’accueil du collège sera de 500 élèves, extensible à 600 pour une surface utile de 4 560 m² dont 374 m² de logements. La surface shon du collège totalise 6 224 m², celle des logements 442 m2 ( le collège en accueille actuellement 420)

Son ouverture est prévue pour la rentrée 2013, le bâtiment actuel sera démoli, l’engagement du Conseil général est exceptionnel, le Président Charles Buttner a rappelé le coût de l’opération de reconstruction du collège Bel Air qui s’élève à 16,5 millions d’euros, dont 12,14 millions TTC de travaux.

Après la visite guidée par l’architecte Philippe Koscielski, les entreprises comme le veut la coutume ont offert à tous les acteurs de cet événement un chaleureux barbecue dans l’enceinte même du chantier.